MARNER

Prononciation : mar-né
Nature : v. a.

Terme d'agriculture. Répandre de la marne sur un champ.
Il fait marner sa terre et il compte que de quinze ans entiers il ne sera obligé de la fumer , LA BRUY. , XI
XIIIe s.
Si comme s'il le prendoit à plusors années à ferme, si comme à fumer, ou à maller, ou à vignes planter , BEAUMANOIR , XIII, 16
XVIe s.
La premiere année que la terre sera marnée, elle ne produira rien , O. DE SERRES , 326
Marne. Terme de marine qui se trouve pour la première fois dans l'Encyclopédie méthodique (au mot marine) en 1786. Monter en parlant de la mer, au-dessus du niveau des hautes eaux communes. Dans un parage où la mer marne au plus de deux pieds, BOUVET, Projet, 1833, dans. JAL.
Sur les côtes de la Manche la mer marne beaucoup plus que sur celles de l'Océan en France ; la Méditerranée marne très peu , LEGOARANT ,