MARJOLET

Prononciation : mar-jo-lè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie ; marjolets rime avec traits, succès, paix
Nature : s. m.

1Terme vieilli. Petit homme qui fait l'entendu.
Entendre un marjolet qui dit avec mépris.... , RÉGNIER , Sat. III
2Jeune homme élégant, muguet.
Le sort, ami du marjolet, Écarte ainsi toutes les détestables , LA FONT. , Lun.
XVIe s.
Mais tous vos ditz n'est que vieille matiere, Pour contenter sotz marjolletz de ville , J. MAROT , V, 260
Il ne se trouveroit plus de gentilshommes qui ne fussent mestifs et plus propres à faire les marjolets, berlandiers et batteurs de pavé que s'employer à la vraye vertu et aux armées , SULLY , Mém. t. V, p. 93, dans LACURNE
Marjaulet , OUDIN , Dict.
Origine incertaine. On peut croire que marjolet vient de marjolaine, comme muguet, plante, a donné lieu à muguet, galant. Cependant Grandgagnage et après lui Scheler en rapprochent le wallon margoule, homme de rien, le hainaut mariaule, même sens, l'italien mariuolo, mariolo, fripon. D'autres pensent que marjolet est pour mariolet et signifie une poupée. Furetière dit : Ce mot originairement signifie témoin, comme on voit dans la coutume de Hainaut, et, parce que les témoins sont quelquefois odieux, on l'a dit par mépris des jeunes gens à qui on voulait reprocher qu'ils n'étaient pas dignes de foi (il entend marjolet dans le sens de hâbleur).