MARIONNETTE

Prononciation : ma-ri-o-nè-t'
Nature : s. f.

1Petite figure d'homme, etc. qu'on fait mouvoir par des fils, par des ressorts, ou même avec la main.
Là, dans le carnaval, vous pourrez espérer.... Et parfois Fagotin et les marionnettes , MOL. , Tart. II, 3
Je vous prie d'empêcher les marionnettes où les discours impurs portent au mal , BOSSUET , Lett. div. 1
Je n'ai pas encore assez de tête pour vous parler d'Olympie [titre d'une tragédie de Voltaire où il y a beaucoup de spectacle] ; mais j'entrevois que, de toutes les pièces de théâtre, ce sera la plus pittoresque, et que les marionnettes que Servandoni donne au Louvre n'en approcheront jamais , VOLT. , Lett. d'Argental, 15 mai 1762
Aujourd'hui directeur de fantoccini, vulgairement appelés marionnettes , PICARD , Marionnettes, I, 1 Par extension.
Je suis si las de découvrir les fourberies des prêtres payens, et je suis si persuadé aussi qu'on est las de m'en entendre parler, que je ne m'amuserai point à dire comment on pouvait faire jouer de pareilles marionnettes [les prétendus prodiges] , FONTEN. , Oracl. I, 18
Fig.
Je ne vois rien que joutes et qu'ébats, Que jeux d'enfants, chocs de marionnettes, Qui chantent clair leurs petites sornettes , SAINT-AMANT , Ép. héroï-comique, à Mgr. le duc d'Orléans.
Pauvres marionnettes de l'éternel demiourgos (voy. DÉMIURGE), qui ne savons ni pourquoi ni comment une main invisible fait mouvoir nos ressorts , VOLT. , Dict. phil. Passions.
Fig. Il a fait jouer les grandes marionnettes, c'est-à-dire il a employé de grands moyens pour réussir.
2Fig. Personne frivole, sans caractère, qu'on fait agir et parler comme on veut. C'est une marionnette, une vraie marionnette.
Je crois écrire à Votre Altesse royale, non pas comme à un automate créé pour être à la tête de quelques milliers de marionnettes humaines, mais comme à un être des plus libres et des plus sages que Dieu ait jamais daigné créer , VOLT. , Lett. prince roy. de Prusse, 23 janv. 1738
Ces femmes en grand panier qui vous traitent en marionnettes , J. J. ROUSS. , Ém. I
3Fig. Simulacre, représentation.
Pendant que le mari [M. de Grignan] fait cette marionnette de guerre au dehors [le siége d'Orange], la femme est aux prises avec Monsieur de Marseille , SÉV. , Guitaut, 23 nov. 1673
Nous avons gagné notre petit procès de Ventadour ; nous en avions fait les marionnettes d'un grand ; car nous l'avons sollicité , SÉV. , 10 juill. 1675
4Femme de petite taille. 5Bobine mobile placée sur le bord de l'établi du cardeur. Support de la roue d'un rouet de filateur. Bobine sur laquelle le fil se dévide. Pièce de bois mobile à laquelle sont fixées les tiges sur lesquelles se meuvent les rouets de l'ourdisseur. 6S. f. pl. Terme de marin. Réunion de poulies tenues verticalement par deux traverses entre lesquelles elles peuvent pivoter. On les appelle aussi poulies tournantes. 7S. f. pl. Ancien terme militaire. Nom d'une batterie de caisse qui annonçait l'exécution des châtiments militaires. XIIIe s.
Devant ne sai quel mariole, Ki tient un enfant et acole, Toute jour s'aloit acroupant , DU CANGE , mariola.
XVe s.
Ne croire en tant de marioles, De babouins ou de fioles, Où trop de fois ydolatrons Contre les divines escoles ; Tels simulacres n'aourons [n'adorons] , E. DESCH. , Poésies mss. f° 453
Dit par altération pour mariolette, diminutif de mariole, nom qu'on donnait anciennement à de petites figures de la Vierge Marie. Il y avait des fagots qu'au XVIe siècle on nommait mariolets, sans doute par comparaison à une mariole ou poupée. À ces fagots mariolets comparez les fagots margotins.