MARIEUR, EUSE

Prononciation : ma-ri-eur, eû-z'
Nature : s. m. et f.

1Celui, celle qui aime à s'entremettre pour procurer des mariages.
Ce monsieur Lucidor est un grand marieur de filles , MARIVAUX , l'Épreuve, sc. 19
2Celui qui épouse.
M. et Mlle d'Elboeuf passèrent à Fontainebleau suivant leur proie [M. de Mantoue] jusqu'où le chemin fourchait, pour aller, lui par terre, elle par mer, de peur que le marieur ne changeât d'avis et leur fît un affront , SAINT-SIMON , 138, 21
XVIe s.
Vesiel, ce notable marieur et maquignon de telle marchandise , Contes d'Eutrapel, dans le Dict. de DOCHEZ
Marier. MARIEUR. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
Bone aventure ait mariere Qui si bien nous y maria , GAUTIER DE COINSY , les Miracles de la sainte Vierge, p. 731, éd. abbé Poquet.