MARGOUILLIS

Prononciation : mar-gou-llî, ll mouillées, et non mar-gou-yî
Nature : s. m.

Terme familier. Lieu plein de boue et d'ordure. Mettre le pied dans le margouillis.
Méchant ruisseau ou margouillis , PELLISSON , Lett. hist. t. II, p. 89, dans LACURNE Fig. Mettre ou laisser quelqu'un dans le margouillis, le mettre ou le laisser dans l'embarras.
La pauvre philosophie se trouverait une seconde fois dans le margouillis dont Dieu et vous la vouliez préserver , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 9 juill. 1764
Mélange malpropre de sauces, de potages et autres mets analogues. Sancho était assez embarrassé à se défaire des margouillis qu'il avait avalés, Don Quichotte, dans LEROUX, Dict. com.
XVIe s.
Margouillis , OUDIN , Curios. franç.
Langued. margoulhar, tremper dans l'eau, margoullis, bourbier. Il y avait dans l'ancien français un verbe marguiller, margoiller : XIIe s.
[Ils] espristrent de fu [feu] le tuen saintuarie ; en terre merguillerent le tabernacle del tuen num , Liber psalm. p. 98
XIVe s.
....Sur mon pis Se mist l'orde vieille puant.... Trop fort me prinst à margoillier , BRUYANT , dans Ménagier, t. II, p. 5 Merguiller, margoillier a sans doute pour racine le bas-latin margila, dérivé du latin marga, marne (voy. ce mot). Margouillis tient à merguiller.