MANOEUVRER

Prononciation : ma-neu-vré
Nature : v. n.

1Terme de marine. Faire la manoeuvre. L'équipage a bien manoeuvré. Il se dit aussi des bâtiments qui obéissent à la manoeuvre. Ce vaisseau manoeuvre bien. La chaloupe manoeuvrait mal. Activement. Faire faire des évolutions aux navires, aux manoeuvres. Manoeuvrer les voiles.
Les galères ottomanes étaient manoeuvrées par des esclaves chrétiens, et les galères chrétiennes par des esclaves turcs, qui tous servaient malgré eux contre leur patrie , VOLT. , Moeurs, 160
2Il se dit des mouvements que les troupes exécutent. Ces troupes ont bien manoeuvré. Faire manoeuvrer des troupes. En un sens plus étendu, concerter en campagne les mouvements des troupes pour quelque opération. Le général manoeuvrait pour couvrir sa retraite. 3Fig. Employer des moyens pour la réussite d'une affaire. Il a manoeuvré adroitement et obtenu l'emploi qu'il sollicitait. XIe s.
En l'oret pont [dans la poignée dorée de son épée] [ll] l'a faite [la lame de la lance dont J. C. fut percé] manuvrer [mettre par main d'oeuvre] , Ch. de Rol. CLXXIX
XIIIe s.
[La vigne] c'on laisse à manoeuvrer selonc le [la] coustume du païs , BEAUMANOIR , XV, 12
Mais or pensez d'ainsi ouvrer, Se d'amours voulez manouvrer , Bl. et Jehan, 1915
C'est à savoir que chascun boulengiers puet [peut] faire son four en sa meson, en laquelle il manoit, à cuire tout ce que manouverroit en sa meson , Liv. des mét. 349
Manoeuvre 1 ; picard, ménoeuvrer ; espagn. maniobrar.