MANICHORDION

Prononciation : ma-ni-kor-di-on
Nature : s. m.

1Ancien instrument de musique, qui s'appelait autrement épinette sourde, et qui n'était effectivement qu'une sorte d'épinette à soixante-dix cordes, revêtue de drap, depuis les mortaises des sautereaux jusqu'au clavier, pour rendre le son plus doux en l'étouffant. Épinettes, manicordions et autres instruments, Tarif, 18 sept. 1664. 2Fil de laiton qui enchaîne, de distance en distance, les fils dont se compose la forme du fabricant de papier. Provenç. manicorda ; espagn. manicordia ; ital. monocordo ; du lat. monochordum, instrument à une seule corde, dérivé de deux mots grecs qui se traduisent par unique et corde. Par une fausse relation à manus, main, selon Diez, on en a fait en espagnol manicordio, et en français, manichordion. Il est étrange que le nom d'un instrument à tant de cordes dérive de celui du monocorde ; pourtant la transformation de mono en mani est attestée : manicorda ab una corda, dit le Lexique de Raynouard.