MANIABLE

Prononciation : ma-ni-a-bl'
Nature : adj.

1Qui est aisé à manier, qui se prête à l'action de la main. Drap doux et maniable. Cet outil est trop lourd ; il n'est pas maniable. Terme de marine. Vent, temps maniable, celui qui permet au bâtiment toute espèce de manoeuvre. Un cordage, une toile sont maniables quand ils sont souples. Demi-cercle maniable, celle des deux moitiés d'un ouragan qui est la moins violente ; l'autre moitié s'appelle demi-cercle dangereux (voy. OURAGAN). 2Qui est aisé à mettre en oeuvre. Fer maniable. 3Fig. Qui se laisse manier, qui se prête au commerce de la vie. Cet homme est maniable. Son caractère n'est pas maniable. 4Une langue maniable, une langue qui se prête à l'expression de la pensée.
Je voudrais que ma langue française pût avoir cette flexibilité et cette fécondité [de la langue italienne] ; elle y parviendra peut-être un jour, puisqu'elle est devenue assez maniable pour rendre les beautés de Virgile sous la plume de M. Delille , VOLT. , Lett. Medini, 9 déc. 1774
XIIe s.
Se il [les nobles] nous voilent [veulent] guereier, Bien avum contre un chevalier Trente ou quarante païzans Maniables et combatans , Rou, 5975-6074
XVIe s.
Les biens essentiels, maniables et palpables , MONT. , II, 204
Manier 1. MANIABLE. Ajoutez : 5Cheval maniable, cheval qui obéit volontiers aux aides.