MANETTE

Prononciation : ma-nè-t'
Nature : s. f.

1Poignée en fer, fixée sur le haut de la barre de la bauche ou planche du maçon piseur. 2Terme d'agriculture. Instrument propre à arracher les plants avec leur motte, et à faire des trous pour les recevoir : on s'en sert peu aujourd'hui. XVIe s.
Non seulement ils sont tenus en ses pieges ou manettes, mais ils sont contraints par le frain de sa bride à lui obeir , CALVIN , Instit. 156
Diminutif de main. MANETTE. Ajoutez : 3Petit manche, petite poignée qu'on saisit pour faire mouvoir un mécanisme.
Tout ce système [du nouveau télescope] est si bien équilibré, rendu si complétement docile, qu'avec le bout du doigt posé sur une manette, nous avons pu faire tourner cette grande aiguille monstre , H. DE PARVILLE , Journ. offic. 24 oct. 1875, p. 8830, 1re col.
4Manette de la manivelle de culasse d'un canon, la partie de la manivelle qu'on saisit pour ouvrir la culasse des canons. 5Au plur. Les manettes, nom, en Dauphiné, d'une poignée à deux anses, dont on se sert pour enlever les marmites au bec de la crémaillère, quand l'anse de la marmite est trop chaude.