MALICIEUX, EUSE

Prononciation : ma-li-si-eû, eû-z'
Nature : adj.

1Qui a de la malice.
Il faisait assez bien de méchants vers ; d'ailleurs nullement homme d'honneur, malicieux comme un vieux singe, et envieux comme un chien , SCARR. , Rom. com. I, 5
On prétend que vous êtes un ignorant ; cela ne me fait rien ; mais on ajoute que vous êtes malicieux, et cela me fâche, car je suis bon homme , VOLT. , Écoss. I, 1 Substantivement. C'est un malicieux. Cheval malicieux, cheval qui rue de côté, qui use d'adresse contre celui qui le monte ou qui l'approche. Où il y a de la malice. Intention malicieuse.
Arrêter le progrès d'une procédure malicieuse , BOSSUET , le Tellier.
2Qui fait de petites méchancetés par badinage. Un enfant malicieux.
Il est malicieux comme un petit dragon , BOURSAULT , Fabl. d'Ésope, III, 6
Qu'il ne leur est permis de se montrer sensibles qu'avec délicatesse, instruites qu'avec modestie, passionnées qu'avec pudeur, malicieuses qu'avec l'air d'un badinage innocent et léger , MARMONTEL , Élém. litt. Oeuv. t. VII, p. 406, dans POUGENS
XIIe s.
Sis maris [son mari] fut durs e pesme [très méchant] e malicius , Rois, p. 96
Qui a les ieulz gros et grans, si doit estre lenz et pesanz ; et qui les a enfossés et petis, si doit estre malesieus et engignierres [trompeur] , Fisiognomia, p. 26
Garde que tu ne dies malicieus moz ; car li prophetes dit : Diex destruit les levres malicieuses , BRUN. LATINI , Trésor, p. 358
[Il] se fist seigneur, et trouva grant tresor, et, comme malicieus, le departi tout aus barons, pour avoir leur cuers et leur graces , MARC POL , p. 736
Salehedins estoit sages et malicieus, et bien savoit conoistre son pis et son mieus , Chr. de Rains, 111
Li rois secort par ceste loi cex qui ont esté deceu par tricherie et par mellée, que li malicieux et li tricheor ne gaignent pas par lor malice, et que li simple n'i perdent , Liv. de jost. 114
XIVe s.
Ces serpens qui sont vers nous ne sont pas si malicieus ne si venimeus si com il seroient s'il habitoient es chaudes regions , H. DE MONDEVILLE , f° 86
XVIe s.
Un enfant affine son compaignon par quelque malicieuse tromperie , MONT. , I, 107
Picard, malichieux ; provenç. malicios ; espagn. malicioso ; ital. malizioso ; du lat. malitiosus ; de malitia, malice.