MAJOR

Prononciation : ma-jor
Nature : s. m.

1Officier supérieur qui dirige l'administration et la comptabilité d'un régiment, et qui est chargé en outre de tout ce qui concerne le recrutement et l'état civil du corps. On dit quelquefois gros major. 2Major général, officier général chargé de remplir ces mêmes fonctions pour toute une armée, ainsi que d'expédier tous les ordres du généralissime, et de rendre compte des opérations.
Ce major général [Berthier] suppléa peu son chef dans cette circonstance critique [à Moscou] ; au milieu de ce sol et de ce climat nouveau, il ne recommanda aucune précaution nouvelle ; et il attendit que les moindres détails lui fussent dictés par son empereur ; ils furent oubliés , SÉGUR , Hist. de Nap. VIII, 11 On disait autrefois major général de bataille.
Bassompierre, celui qui est mort avec beaucoup de réputation major général de bataille dans l'armée de l'empire , RETZ , I, 3
Aide-major général, officier général qui est sous les ordres du major général. Dans l'ancienne armée, il y avait un major général de l'infanterie.
Par le compte exactement rendu au major général de l'infanterie française, il ne se trouva que 1681 soldats ou sergents d'infanterie tués sur la place, et 3282 blessés [à Fontenoi] , VOLT. , Louis XV, 15
3Officier supérieur qui, dans une place de guerre, est spécialement chargé des détails du service, sous l'autorité du commandant. 4Adjudant-major, voy. ADJUDANT (ici et dans les exemples qui suivent major est pris adjectivement). 5Chirurgien-major, le premier chirurgien d'un régiment. Le chirurgien-major d'un bâtiment est ordinairement désigné sous le titre pur et simple de major. Aide-major, chirurgien adjoint au chirurgien-major. 6Tambour-major, trompette-major, voy. TAMBOUR, TROMPETTE. 7Sergent-major, voy. SERGENT. 8Ronde-major, voy. RONDE. 9Terme de marine. Pilote-major, voy. PILOTE. Dans les ports, gardiens majors, gardiens chargés de faire exécuter par les gardiens ordinaires, les ordres de police et de surveillance Anciennement, major de la marine, officier qui présidait chaque jour à l'établissement de la garde dans l'arsenal. 10Au jeu de piquet, tierce major, quinte major, etc. voy. MAJEUR, n° 4. 11État-major, voy. ÉTAT-MAJOR. Chef d'état-major, officier chargé de remplir, auprès d'un officier général ayant un commandement supérieur, ou auprès d'un chef de service à l'armée, des fonctions analogues à celles que remplit le major général auprès du généralissime. Mot latin francisé, major, plus grand (voy. MAJEUR).