MAINTENIR

Prononciation : min-te-nir
Nature : v. a.

1Tenir ferme et fixe. Une barre de fer qui maintient la charpente. 2Fig. Conserver dans le même état, entretenir, défendre.
[Sertorius] Maintient de nos Romains le reste indépendant , CORN. , Sertor. I, 1
Elle [la grandeur royale].... Maintient le laboureur, donne paie au soldat , LA FONT. , Fabl. III, 2
Le bon Dieu vous maintienne ! , MOL. , le Dép. III, 4
Mon enfant, le bon Dieu puisse-t-il vous bénir, Et dans tous vos attraits longtemps vous maintenir , MOL. , Éc. des f. II, 6
Une coutume nouvelle était un prodige en Égypte ; tout s'y faisait toujours de même ; et l'exactitude qu'on y avait à garder les petites choses, maintenait les grandes , BOSSUET , Hist. III, 3
Sa tranquille vertu.... Dans un coeur tous les jours nourri du sacrement, Maintient la vanité, l'orgueil, l'entêtement , BOILEAU , Sat. X
Le Parnasse français, ennobli par ta veine, Contre tous ces complots saura te [Racine] maintenir , BOILEAU , Ép. VII
Maintiendrai-je des lois que je ne puis garder ? , RAC. , Bérénice, IV, 5
Que le ciel vous maintienne en ces bons sentiments ! , REGNARD , Folies amour. II, 5
Ce tribunal [la censure] maintenait les moeurs dans la république ; mais ces mêmes moeurs maintenaient ce tribunal , MONTESQ. , Esp. VII, 10
L'on compte plus de soixante et dix usurpations contre lesquelles les parlements ont toujours maintenu la liberté naturelle de la nation et la dignité de la couronne , VOLT. , Louis XIV, 35
Les manufactures de Van Robès et de beaucoup d'autres qu'il [Colbert] avait établies, n'étaient maintenues que par des gens de cette secte [protestants] , VOLT. , Mél. hist. Frag. sur l'hist. XXVIII
3Terme de vénerie. Maintenir le change, se dit des chiens qui continuent de suivre la bête qu'ils ont lancée. 4Affirmer, prétendre. Je maintiens qu'il en est ainsi.
Le peuple pour miracle osera maintenir Que le ciel par son fils l'aura voulu punir , CORN. , Héracl. II, 2
Nous maintenons que toutes les vérités ne sont pas bonnes pour le théâtre, et qu'il en est de quelques-unes comme de ces crimes énormes dont les juges font brûler les procès avec les criminels , Académie, Sentim. sur le Cid
On reparla de ce pauvre billet que vous m'écrivîtes.... je le soutiens conforme à notre amitié ; on me la disputa, je la maintins , SÉV. , au comte de Guitaut, 20 avr. 1683
5Se maintenir, v. réfl. Demeurer, persister dans le même état de conservation. Ce vieillard se maintiendra longtemps. Ces murs se maintiennent bien. Conserver un poste, une position. Le régiment, attaqué par des forces supérieures, ne put se maintenir au delà du ravin. Fig.
Que cette religion se soit toujours maintenue et inflexible, cela est divin , PASC. , Pensées, part. II, art. 4
Thérèse a su se maintenir dans ces deux états de ferveur , FLÉCH. , Panég. de Ste Thérèse.
Ils [de jeunes magistrats qui achètent les magistratures] n'apportent d'autre préparation à leurs charges que celle de les avoir désirées ; ils s'y jettent sans discernement et s'y maintiennent sans mérite , FLÉCH. , Lamoign.
Les autres [hommes d'État, dans un changement]... ne pouvant ni soutenir leur dignité ni supporter leur disgrâce, ni se maintenir à la cour... , FLÉCH. , le Tellier.
L'âge viril, plus mûr.... Contre les coups du sort songe à se maintenir , BOILEAU , Art p. III
Du moins un long combat pourra s'y maintenir , CRÉBILLON , Catilina, IV, 2
L'événement fera connaître s'ils [les jésuites] sont assez forts pour se maintenir au Paraguai en dépit de l'Espagne , D'ALEMB. , Destr. des Jésuites, Oeuv. t. V, p. 242, dans POUGENS.
MAINTENIR, SOUTENIR. Ces deux mots le diffèrent que par le préfixe : le premier signifie tenir avec la main ; le second, tenir par dessous. Là est la nuance. On maintient ce qui est debout, on soutient ce dont la base n'est pas solide. Maintenir les lois, c'est les faire observer quand elles sont en vigueur ; soutenir les lois, c'est empêcher que ce qui les attaque ne triomphe. XIIe s.
De Jofroi de Paris [ils] firent lor justicier, Pour maintenir la guerre et pour eus enforcier , Sax. IV
...mais du servir est drois ; Maintenir le [service] devons, ce [je] temoigne et connois , ib. XVIII
Quant il ont en bataille fiché leur estendart, [Si] Ne se maintiennent mie à guise de couart , ib. XI
Ses eulx, son vis, qui de joie sautele, Son aler, son venir, Son biau parler, et son gent maintenir , Couci, XVIII
Sire, funt il al rei, l'apostolie [au pape] mandez, Que Thomas l'arcevesque, qui si s'en est emblez, Ne seit de li oïz, maintenus ne privez [ne soit ni écouté, ni maintenu par le pape, ni son ami] , Th. le mart. 54
En apert [ouvertement ils] mainteneient sa cause et en requei [en cachette] , ib. 57
XIIIe s.
Encor le [l'impôt] maintient-on à Paris la garnie , Berte, LX
Et li conta on coment li chastelains s'estoit maintenus [comporté], et li rois le refist chastelain , Chr. de Rains, 241
Trois grans mescheances aviennent à ceus qui tiex [telles] vies maintiennent , la Rose, 5144
Après ce que li roi fu revenu d'outremer, il se maintint si devotement que onques puis ne porta ne vair, ne gris, ne escarlatte , JOINV. , 290
XIVe s.
Gregoire de Tours estoit accusé d'avoir dit de la royne Fredegonde, que Bertrand, archevesque de Bourdeaux, la maintenoit [était son amant] , Chron. de St Denis, t. I, f° 49, dans LACURNE
XVe s.
Le comte de Foix, qui est aujourd'hui entre les princes terriens un des grands et de prudence plein.... dit bien et maintient que la fortune est pour le roi de Portingal , FROISS. , II, III, 32
Vous me sauvez et maintenez la vie, Quant il vous plaist d'ainsi me conforter , CH. D'ORL. , Ball. 38
Et preschoit [le frère Hiéronyme] que l'estat de l'Eglise seroit reformé à l'espée ; cela n'est pas encores advenu : mais il en fut bien près : et encores le maintient , COMM. , VIII, 2
XVIe s.
Ilz se maintindrent francs et libres au milieu de tant de grosses citez , AMYOT , Arat. 11
Ils n'ont peu croire que nostre societé se peust maintenir avec si peu d'artifice , MONT. , I, 236
Fault il pas les punir [les faux devins] de ce qu'ils ne maintiennent l'effect de leur promesse ? , MONT. , I, 239
Maintenir, pour exercice, une opinion contraire à la sienne , MONT. , II, 324
Main, et tenir : tenir en main, ne pas lâcher ; provenç. mantener, mentener ; espagn. mantener ; portug. manter ; ital. mantenere.