MAINTENANT

Prononciation : min-te-nan
Nature : adv. de temps

1À présent, dans le temps actuel.
Tu te tais maintenant, et gardes le silence , CORN. , Cinna, V, 1
[Alexandre] tourmenté par son ambition durant sa vie, et tourmenté maintenant dans les enfers , BOSSUET , la Vallière.
Ne plaignons plus les disgrâces qui font maintenant ses félicités , BOSSUET , Reine d'Anglet.
2Pour maintenant, pour le moment actuel.
Pour maintenant je conclus que deux choses sont évidentes par la seule raison naturelle.... , BOSSUET , Libre arb. 3
3De maintenant, d'à présent, du jour.
Comme, dans toutes les comédies anciennes, on voit toujours un valet bouffon qui fait rire les auditeurs, de même, dans toutes nos pièces de maintenant, il faut toujours un marquis ridicule qui fasse rire les autres , MOL. , Impr. I, 1
4Tout maintenant, à l'instant.
Lorsque ce savant théologien me dit qu'il y a de l'équivoque en ces paroles un pur rien, il semble avoir voulu m'avertir de celle que je viens tout maintenant de remarquer , DESC. , Rép. aux prem. obj. 4
Il m'est dans la pensée Venu tout maintenant une affaire pressée , MOL. , Éc. des f. III, 5
5Maintenant que, loc. conj. Dans ce temps présent où, avec l'indicatif.
Maintenant qu'elle a préféré la croix au trône et qu'elle a mis ses malheurs au nombre des plus grandes grâces, elle recevra les consolations.... , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Maintenant que je puis couronner tant d'attraits, Maintenant que je l'aime encor plus que jamais , RAC. , Bérén. II, 2
Maintenant est proprement un nom de temps pris adverbialement ; c'est pour cela qu'il se construit avec des prépositions. XIIe s.
E maintenant l'aprist, kar cil se hasta ki venuz en fud , Rois, p. 16
De maintenant nes [ne les] osent aprocher , Roncisv. 94
XIIIe s.
Se nos alons en Surie, yvers en verra [viendra] maintenant que nous y venrons, et ne porrons nous ostoier [tenir campagne] , VILLEH. , LXXXIX
Car li oel, cum droit messagier, Tout maintenant au cuer envoient Noveles de ce que il voient , la Rose, 2751
Il n'i ot si coart qui maintenant ne fust garnis de hardement , H. DE VALENC. , IV
Quant ele me vit venant, Si chanta maintenant Ceste chançonete , Ms. de poés. franç. t. IV, p. 1531, dans LACURNE
Maintenant que il furent venu, il leur escria.... , JOINV. , 210
XIVe s.
Il monstre que felicité est souffisamment descripte quant à maintenant , ORESME , Éth. X, 16
XVIe s.
L'Escriture lui attribue double titre, l'appellant maintenant fils de Dieu, maintenant fils de l'homme , CALV. , Instit. 373
Dès maintenant les serviteurs de Jesus-Christ ont assez de signes pour cognoistre la presence de sa vertu , ID. , ib. 403
Maintenant, part. présent de maintenir, pris adverbialement : en tenant en main, pendant qu'on tient en main ; bourguign. mointenant ; prov. mantenent : espagn. mantiniente ; ital. mantenente.