MAILLARD

Prononciation : ma-llar, ll mouillées
Nature : s. m.

Coup de Jean Maillard, action par laquelle on nuit à quelqu'un, on le dessert ; par allusion au bourgeois Jean Maillard, qui tua Marcel, prévôt de Paris, au moment où il allait ouvrir une des portes de cette ville.
Je souffrirai celle [la disgrâce] de voir votre ministre bourru [Colbert] ; j'observerai ses manières charmantes ; jusques ici, je n'ai dans la mémoire que son coup de Jean Maillard [la disgrâce de M. de Pompone] , SÉV. , à Mme de Grignan, 1679, n° 763, éd. RÉGNIER.