MAGOT

Prononciation : ma-go ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ma-go-z insupportables
Nature : s. m.

1Gros singe sans queue du genre des macaques.
Notre magot prit pour ce coup Le nom d'un port pour un nom d'homme , LA FONT. , Fabl. IV, 7
La troisième espèce [de singes] que nous appelons magot est le cynocéphale d'Aristote ; il en a tous les caractères, il n'a point de queue.... , BUFF. , Quadrup. t. VII, p. 103 Il est laid comme un magot, se dit d'un homme fort laid. Adj. et fig. Le peuple magot, les singes et les populations qui leur ressemblent.
Du peuple magot s'il se raille, à Paris s'il revient grand train.... , BÉRANG. , Jean de Paris.
2Fig. et familièrement. Un magot, un homme fort laid. C'est un magot. Un vilain magot.
À la fin la colère m'emporte ; Ah ! le vilain magot qui refuse les gens ! , TH. CORN. , Baron d'Albikrac, IV, 7
Les enfants qu'elle avait ne lui paraissaient que de petits magots auprès de ce nouvel Adonis , HAMILT. , Gramm. 11
Vous ne seriez pas le premier magot qui aurait épousé une jolie fille , REGNARD , Sérénade, 16
Un vieux magot qui est votre tuteur vous veut épouser malgré vous , DANCOURT , Colin-maillard, sc. 8
Si elle est entêtée de ce magot, franchement je ne puis excuser cette dépravation de goût , LESAGE , Gil Blas, IV, 8
Vous voulez, lui dirais-je, former un enfant qui doit vivre parmi des magots, et vous voulez en faire un géant : cela n'est pas praticable ; le géant choquera les magots, qui se réuniront tous contre lui, et le chasseront de chez eux à coups de pierres , D'ALEMBERT , Jug. Émile, Oeuvres, t. V, p. 378, dans POUGENS C'est un magot, un vrai magot, se dit aussi d'un homme gauche et grossier dans ses manières. Magot a un féminin en parlant d'une petite fille, ou même d'une femme. Une magotte. Une petite magotte.
Voyez cette magotte, avec qui, depuis une heure, j'entre en confusion de ma misère ! , MARIVAUX , Jeux de l'am. et du has. III, 6
3Figure grotesque de porcelaine, de pierre, etc.
Magots de Saxe et riches bagatelles Qu'Hébert invente à Paris pour les belles , VOLT. , Prude, I, 4
Le goût pour les magots et le culte des idoles, l'attachement en un mot aux choses inanimées, n'est-il pas le dernier degré de la stupidité ? , BUFF. , Nature des anim.
Nous avons successivement aimé la musique et les petits chiens, les magots et les mathématiques , POINSINET , Cercle, sc. 1
Aller, venir, retourner deux cents fois le magot de la cheminée , J. J. ROUSS. , Conf. V
Avant de proscrire le grec, y avez-vous pensé ?... quitterez-vous la Vénus de Praxitèle pour les magots de Fo-hi-can ? , P. L. COUR. , Lett. à l'Acad. des inscr. Par extension.
Dans ce dernier art [la peinture], il [Louis XIV] n'aimait que les sujets nobles ; les Téniers et les autres petits peintres flamands ne trouvaient point grâce devant ses yeux : ôtez-moi ces magots-là, dit-il un jour qu'on avait mis un Téniers dans un de ses appartements , VOLT. , Mél. hist. anecd. sur Louis XI
XVIe s.
Il nourrissoit au chasteau de Madrid des lions, des ours, des gros magots et autres bestes sauvages, qu'il faisoit souvent combattre , PASQUIER , Lettres, t. II, p. 42
Il se veoid touts les jours des magots furieusement esprins de l'amour des femmes , MONT. , II, 185
Origine inconnue. Somme d'argent assez ronde, ordinairement cachée en quelque lieu.
Le malheureux, n'osant presque répondre, Court au magot, et dit : c'est tout mon fait , LA FONT. , Paysan.
Mme Desmarets est morte, folle par la perte de sa place et de son magot particulier , SAINT-SIMON , 422, 75
Qui m'aurait fait rendre désagréablement son magot , LE SAGE , Gil Blas, X, 10
Elle a de l'aversion pour le magot de vingt mille francs, parce que c'est vous qui les délivrez , MARIVAUX , l'Épreuve, sc. 20
À peine fut-il parti que des voleurs vinrent prendre le magot , VOLT. , Lett. Delisle, 15 déc. 1773
Je m'imaginais que mon petit magot lui serait d'un grand secours , J. J. ROUSS. , Conf. V
Au lieu de m'assommer, cours donc après ce gueux de Lamoureux ; c'est lui qui porte le magot [20 000 fr. volés] , CH. DE BERNARD , le Gentilh. camp. II, 24
XVIe s.
Un magot d'argent , OUDIN , Curios. franc.
À Paris il fait fort dangereux mettre de l'argent dans sa pochette ou porter bourse ; il y a des furons qui, en moins d'un tournemain, auront mis la main sur le magau, et vous gripperont l'escu , Contes de Cholières, f° 67, dans LACURNE, au mot tournemain
Magot, bourse, OUDIN, Dict. ; magaut, sacoche ; bas-latin, magaldus, sacoche. Le magot paraît donc être une poche, une bourse ; il faudrait l'écrire magaut, et on l'a confondu par assimilation avec magot, singe. On ne sait d'où vient magaldus. D'après Ménage, magot vient de magot qui dans certaines provinces se dit des vieilles médailles trouvées en terre, et qui, suivant lui, est une corruption du latin imago, image. D'après Grandgagnage, magot ou magaut se rattache au bavarois maucken, épargne secrète en argent.