MAGISTRALEMENT

Prononciation : ma-ji-stra-le-man
Nature : adv.

D'une manière magistrale.
Ils [les riches] croient le payer [un auteur] avec usure, s'ils disent magistralement qu'ils ont lu son livre , LA BRUY. , I
Devait-il écrire si magistralement et si mal sur des matières qu'il n'entendait pas du tout ? , VOLT. , Dict. phil. Athéisme.
Des écrivains obscurs qui prononceraient magistralement sur les écrits d'un auteur célèbre , DIDER. , Claude et Nér. II, 109
XVe s.
Ung damoiseau.... qui les print à regarder moult volentiers, parce que magistralement s'entreaccointoient au tranchant des espées , Perceforest, t. IV, f° 122
Magistrale, et le suffixe ment.