MAGIQUE

Prononciation : ma-ji-k'
Nature : adj.

1Appartenant à la magie.
Ô merveilleux pouvoir de la vertu magique , MOL. , l'Ét. I, 4
Au bruit du feu magique, aux accents du tonnerre , DUCIS , Macbeth, I, 1 Baguette magique, baguette, verge dont les prétendus magiciens se servent dans leurs opérations ; cercle magique, cercle qu'ils tracent sur la terre avec leur baguette. La baguette magique est aussi celle que les fées tiennent à la main et avec laquelle elles opèrent leurs prodiges.
2Fig. Qui étonne, enchante, fait illusion. La campagne avait un aspect magique.
Tu prêtes, Mérovée, au peu que j'ai d'appas Un magique ascendant que Brunehaut n'a pas , LEMERC. , Frédég. et Brun. III, 2
3Lanterne magique, voy. LANTERNE. 4Tableau magique, tableau de verre, garni de petits carrés métalliques disposés bout à bout de manière à représenter un objet quelconque ; quand l'étincelle électrique passe par ces carrés métalliques, il se produit une petite étincelle entre deux carrés consécutifs, de sorte que dans l'obscurité le dessin paraît tout en feu. 5Carré magique, carré formé de plusieurs cases, dans lesquelles on place des nombres dont la somme, prise en tous sens, est la même. XIIIe s.
De magique, l'art au deable, Je n'en croi riens, soit voir [vrai] ou fable , la Rose, 14823
Et uns maistres qui avoit non Coroastres trova l'art magique des enchantemens , BRUN. LATINI , Trésor, p. 32
XVe s.
Deux grans livres de magique, escript en espaignol, l'un couvert d'une pel rouge, et l'autre d'une blanche pel sans aiz , DE LABORDE , Émaux, p. 370
Provenç. magic ; espagn. et ital. magica ; du lat. magicus, de magus, mage 1.