MADRE

Prononciation : ma-dr'
Nature : s. m.


Coeur et racine des différents bois employés pour faire des vases à boire , DE LABORDE , Émaux, p. 371
Le mot madre s'étendit plus tard à tous les vases, quelle que fût la matière dont ils étaient faits , DE LABORDE , ib.
XIIIe s.
Quiconques veut estre esqueliers à Paris, c'est à savoir venderes d'esqueles, de hanas de fust et de madre , Liv. des mét. 112
E puis prend un hanap de mazre ke la reine li duna , DE LABORDE , Ém. p. 372
XIVe s.
Une coupe de madre à pié d'argent, dorée, esmailliée , DE LABORDE , ib. p. 374
XVe s.
Un grand flacon de madre, garni d'argent doré, à une ance torse , Lett. pat. 14 janv. 1414
Anc. haut allem. masar, noeud dans le bois ; allem. mod. Maser, bois madré. MADRE. Ajoutez : - REM. Cet ancien mot est conservé dans l'Aunis, où il signifie plat de bois, Gloss. aunisien, la Rochelle, 1870, p. 120.