MACULER

Prononciation : ma-ku-lé

1V. a. Barbouiller, en parlant de feuilles d'imprimerie et d'estampes. On macule un livre quand on le bat trop fraîchement imprimé. 2V. n. Devenir maculé.
Quand dans le même endroit on frappe fort, longtemps, Le livre alors s'échauffe, eût-il cent cinquante ans ; L'impression macule en différentes places , LESNÉ , la Reliure, p. 40
XVIe s.
Ne point maculer nostre corps par paillardise , CALV. , Instit. 279
Ayant honte de maculer la gloire de tant de beaux faits , AMYOT , Thém. 56
Provenç. et espagn. macular ; ital. maculare, macolare ; du lat. maculare, tacher.