MACAIRE ou ROBERT MACAIRE

Prononciation : ma-kê-r'
Nature : s. m.

1Nom du traître de la chanson de geste de la reine Sibile, qui assassina Auberi et fut vaincu en duel par le chien de sa victime, appelé plus tard le chien de Montargis. Le nom de Macaire a été remis à la mode par le drame du Chien de Montargis ou la Forêt de Bondy, de G. de Pixérécourt (1814). C'est donc le type des traîtres de mélodrame dont on a fait ensuite la parodie dans l'Auberge des Adrets. 2Personnage de l'Auberge des Adrets dont le nom est devenu le nom générique des fripons adroits et audacieux.
Leur basse histoire n'a pas même eu toujours les honneurs du bulletin des tribunaux ; ils se croyaient des Macaires, et n'ont été que des filoux , LARCHEY , Excentr. du langage
Macarius, nom propre ; le terme grec signifie bienheureux et vient de heureux.
De bonne heure ce nom a été pris pour signifier un homme dangereux, en raison de la chanson de geste : Las ! quel peril de croire losangier Sur son ami ! cil vaut pis que Macaire , E. DESCH. , Poesies mss. f° 289