maerle

Prononciation : ma-èr-l'
Nature : s. m.

Animal marin, blanc rosâtre à l'intérieur et renfermant une chair verdâtre et gélatineuse dans une sorte d'enveloppe calcaire demi-solide, Correspondant, 25 mars 1869, p. 1065.
Les maërles, dont une vieille légende celtique dit qu'ils changent le seigle en froment (tant leur action est puissante et réelle dans la culture des céréales) , BESNON , Feuilleton de l'Avranchin, du 22 nov. 1868
En draguant,... on détruit le maërle, ce parasite, cet ennemi mortel des huîtres adultes,... , H. BOUT , Revue Britann. avril 1875, p. 420
Origine inconnue.