murir

Prononciation : mu-rir ; au XVIIe siècle, on écrivait et on prononçait meurir, CHIFFLET, Gramm. p. 202
Nature : v. n.

1Devenir mûr. Les raisins n'ont pas mûri cette année.
Il fait naître et mûrir les fruits , RAC. , Athal. I, 4
Le ciel nous redonne la paix ; Nos vins et nos moissons mûriront désormais , DANCOURT , Impr. de Surêne, Prol.
J'ignore encore si l'homme aux cinquante-trois ans ne ressemble pas aux nèfles qui ne mûrissent que sur la paille , VOLT. , Lett. Beaumont, 23 janv. 1770 Fig.
Choisissez, autant que vous pourrez, vos amis dans un âge un peu au-dessus du vôtre ; vous en mûrirez plus promptement , FÉNEL. , dans Recueil de FEUGÈRE, p. 45
Tout mûrit par le temps et s'accroît par l'usage , VOLT. , Loi nat. part. 2
Il faut du temps pour que les réputations mûrissent , VOLT. , Louis XIV, 32
Un pape l'avait prêchée [la croisade] inutilement malgré sa toute-puissance ; il la voulut, sans pouvoir la faire, quoiqu'il fût Grégoire VII ; mais que cette idée fermente et mûrisse, vingt ans plus tard un simple ermite l'exécute , VILLEM. , Littér. franç. 18e siècle, 2e part. 4e leç.
Qu'avec crainte et docilité Ta parole en mon coeur mûrisse , LAMART. , Harm. I, 7
Ma harpe fut souvent de larmes arrosée, Mais les pleurs sont pour nous la céleste rosée ; Sous un ciel toujours pur le coeur ne mûrit pas , LAMART. , Médit. II, 5
Fig. Laisser mûrir, donner le temps nécessaire pour qu'une chose vienne à point.
Laissez entre mes mains mûrir vos destinées, Et ne hasardez point le fruit de vingt années , CORN. , Héracl. II, 2
J'avance cette opinion ; mais, parce qu'elle est nouvelle, je la laisse mûrir, au temps , PASC. , Prov, VI
Laissons mûrir le dessein de ce voyage de traverse comme une opinion probable dans Pascal , SÉV. , 23 avr. 1690
Y eut-il jamais homme plus sage et plus prévoyant.... qui laissât mûrir ses entreprises avec tant de patience ? , FLÉCH. , Turenne.
Laissez mûrir l'enfance dans les enfants , J. J. ROUSS. , Ém. II
2V. a. Rendre mûr. Le soleil mûrit nos moissons. Terme rural. Mûrir la terre, en exposer, par un labour profond, les parties inférieures à l'action fertilisante des gaz atmosphériques. 3Par extension, produire un effet comparé à la maturité d'un fruit. Cet emplâtre mûrira l'abcès. La chaleur mûrit les rhumes. 4Fig. Donner de la maturité, de la réflexion.
Après tout, l'âge peut le mûrir ; tout ce que vous avez daigné faire pour lui peut parler à son coeur , VOLT. , Lett. Richelieu, 6 janv. 1768 Il se dit dans un sens analogue des choses qu'on amène à point.
D'abord le docteur grave qui l'a inventée [une opinion nouvelle en casuistique] l'expose au monde, et la jette comme une semence pour prendre racine ; elle est encore faible en cet état ; mais il faut que le temps la mûrisse peu à peu , PASC. , Prov. VI
Maintenant que le temps a mûri mes désirs, Que mon âge, amoureux de plus sages plaisirs, Bientôt s'en va frapper à son neuvième lustre.... , BOILEAU , Épître V
L'âge mûrira les passions , MASS. , Carême, F. conf.
La foi qui mûrit de bonne heure la raison , MASS. , Panégyr. St Benoît.
Vingt ans d'étude et de méditation dans le silence et la retraite ont amassé, mûri et fécondé ses connaissances ; et moi je répands mes idées lorsque à peine elles sont écloses , MARMONTEL , Mém. IV
Ah ! ne vous hâtez pas de mûrir vos pensées ! Jouissez du matin, jouissez du printemps , V. HUGO , Odes, V, 17
XIIIe s.
Il [les fruits] ne pueent [peuvent] es rains [rameaux] durer, Tant qu'il se puissent meürer , la Rose, 18118
XIVe s.
Les vices se veillisseroient et vertu se meuriroit , BERCHEURE , f° 55, recto
Mere, ce dist Bertran, ne vueillez effraier ; Car le fruit ne vaut riens qui ne se puet murer , Guesclin. 153-174
XVe s.
Les blés commençoient à murir , FROISS. , I, I, 127
Mûr ; wallon, mawouri, maweri ; namur. mûri ; Hainaut, meurir ; pic. meurir ; Berry, meûrer, meûser, meûrir ; provenç. et espag. madurar ; ital. maturare. Du latin maturare on avait fait meürer ; mais mûr avait aussi fourni mûrir, selon la règle générale chez nous qui forme en ir les verbes qui signifient devenir : grossir, devenir gros ; grandir, devenir grand ; verdir, devenir vert ; mûrir, devenir mûr, etc.