metempsycose

Prononciation : mé-tan-psi-kô-z'
Nature : s. f.

Terme de théologie païenne. Passage d'une âme d'un corps dans un autre.
Contes qui s'étaient glissés parmi sa métempsycose , G. NAUDÉ , Apologie, p. 219
...en tout temps par la métempsycose De soeur en soeur l'immortel perroquet Transportera son âme et son caquet , GRESSET , Ver-Vert, IV
Le roman théologique de la métempsycose vient de l'Inde, dont nous avons reçu beaucoup plus de fables qu'on ne croit communément ; ce dogme est expliqué dans l'admirable XVe livre des Métamorphoses d'Ovide , VOLT. , Pol. et lég. Tolérance, extrême tolér. des Juifs.
Pour que la métempsychose pût être admise, il faudrait que quelqu'un de bonne foi se ressouvînt bien positivement qu'il a été un autre homme , VOLT. , Memmius, XVIII
La circulation de la matière et les êtres qui renaissent sous de nouvelles formes ont produit la métempsycose, que l'on a transportée de la matière aux esprits, quand on a voulu concilier ce dogme avec celui de l'immortalité de l'âme , BAILLY , Histoire d'astr. anc. disc. sur l'astrol. On écrit aussi plus correctement : métempsychose.
XVIe s.
La metempsycose et transanimation de Pythagoras a esté aucunement embrassée par les academiciens, stoïciens, egyptiens et autres , CHARRON , Sagesse, I, 8
Du grec, voy. MÉTA..., et, animer, en, et, âme.