metaphysicien

Prononciation : mé-ta-fi-zi-siin
Nature : s. m.

Celui qui fait son étude de la métaphysique.
C'est une chose très remarquable que tous les métaphysiciens s'accordent unanimement dans la description qu'ils font des attributs de Dieu , DESC. , Rép. aux 2mes obj. 16
Je voudrais bien demander à M. Jurieu si ses métaphysiciens d'aujourd'hui, dont il veut tenir cette belle idée de la parfaite immutabilité de Dieu, plutôt que de l'Écriture et de l'ancienne et constante tradition de l'Église.... , BOSSUET , 6e avert. 13
Il [Leibnitz] était métaphysicien, et c'était une chose presque impossible qu'il ne le fût pas, il avait l'esprit trop universel , FONTEN. , Leibnitz.
Leibnitz, métaphysicien assez délié pour vouloir réconcilier la théologie avec la métaphysique , VOLT. , Louis XIV, 34
On demandait un jour : qu'est-ce qu'un métaphysicien ? un géomètre répondit : c'est un homme qui ne sait rien , DIDEROT , Interprét. de la nature, n° 3 Adj. École métaphysicienne d'Élée, première école d'Élée, qui eut pour chefs Xénophane, Parménide et Zénon.
XIVe s.
Aucun porroit faire question pourquoy un peut bien en joenesce estre mathematicien et ne peut pas estre sage methafisicien ou naturien , ORESME , Eth. 181
Métaphysique, et la finale ien qui signifie appartenance, comme dans : physicien, ancien, Prussien.