metalent

Prononciation : mé-ta-lan
Nature : s. m.

Terme vieilli. Malveillance, penchant au mal.
[L'abus du vin pur joint à ses mauvais instincts] l'a porté [le comte de Charolais] à des actions de férocité et de cruauté qui lui ont donné une grande réputation d'être un ogre, et il a cultivé ce métalent en s'enfermant en solitude , D'ARGENSON , Mém. t. II, p. 406, 1860
Mé.... préfixe, et talent ; le même que maltalent (voy. ce mot). MÉTALENT. Ajoutez : 2En un autre sens, absence de talent.
Je ne puis qu'accéder entièrement à tout ce que vous dites et de votre incontestable supériorité en économie politique, et de mon métalent en cette matière , DE STENDHAL , (H. BEYLE), Correspondance inédite, Paris, 1855, lettre du 30 nov. 1825, 2e série.