meteque

Prononciation : mé-tè-k'
Nature : s. m.

À Athènes, étranger domicilié.
Lorsqu'une guerre prolongée, une colonie ou tout autre événement avait diminué le nombre des citoyens, c'était dans les rangs des métèques qu'on choisissait des individus qui devaient remplir le vide , LETRONNE , Instit. Mém. inscript. et belles-lett. t. VI, p. 186
Lat. metoecus ; en grec, le terme est dérivé de étranger, qui vient d'un mot indiquant changement, et d'un autre signifiant maison, demeure.