mepriseur

Prononciation : mé-pri-zeur
Nature : s. m.

Celui qui méprise.
Mépriseurs indiscrets, vous n'y connaissez rien , LAMOTTE , Fables, II, 4 (le Lynx et la Taupe).
Du sexe trop aimable Le mépriseur Mougault... , LAMOTTE , Oeuvres, t. X, p. 167, éd. 1754
XVIe s.
Il estoit grand mespriseur de ceulx qui estoient au dessous de lui , AMYOT , Pyrrh. 8
Ayant à parler.... des mespriseurs ou contempteurs d'icelle [l'antiquité] , H. EST. , Apol. pour Hérod. p. 13
Mépriser ; provenç. mesprezaire ; cat. menyspreador ; esp. menospreciador.