medium

Prononciation : mé-di-om'
Nature : s. m.

1Terme familier. Moyen d'accommodement. Chercher, trouver un médium dans une affaire. 2Terme de musique. Il se dit des sons de la voix qui tiennent le milieu entre le grave et l'aigu. Il se dit aussi de la voix de l'orateur.
Cicéron observe que chaque voix a son médium, et que c'est dans ce ton moyen que l'orateur doit commencer, pour s'élever ensuite ou s'abaisser selon que le demandent l'accent de la nature et celui de la langue , MARMONTEL , Élém. de litt. t. VI, p. 266, dans POUGENS
3Argument qu'on proposait contre une thèse. Le président en Sorbonne ouvrait la thèse par trois médiums. 4Personne qui prétend servir d'intermédiaire entre ses semblables et les esprits des morts ou autres. Au plur. Des médiums. XVIe s.
Or di ce que tu voudras ; mais je sçay que plusieurs alchimistes ont trouvé de sçavoir faire un medium d'argent et un tiercelet d'or, desquels ils besongnent ordinairement , PALISSY , 199
En tout pourtant il y a du medium [un milieu à garder] , BRANT. , Cap. fr. t. II, p. 168, dans LACURNE
Lat. medium, milieu, de medius (voy. MI).