medicastre

Prononciation : mé-di-ka-str'
Nature : s. m.

Médecin ignorant ou charlatan. Lat. fictif, medicaster, de medicus (voy. MÉDECIN), avec la finale péjorative aster. On trouve le substantif désignant l'office de médicastre dans le XVIe siècle : empirie, medicastrie, triaclerie, Roman d'Alector, p. 35, dans LACURNE.