LUTTEUR

Prononciation : lu-teur
Nature : s. m.

Celui qui combat, s'exerce à la lutte.
Que leur exemple [de Castor et de Pollux] était aux lutteurs glorieux , LA FONT. , Fabl. I, 14
Comme un lutteur grandi, qui sent son bras plus fort , LAMART. , Harm. Contre la peine de mort.
Régnier a dit, comme les anciens, luiteur : Comme fait un luiteur entrant dedans l'arène, Sat. I. XIIe s.
Coustume suet [lat. solet] estre des reconteors, ke, kant il descrient [décrivent] la bataille de la palestre, premiers descrient les membres des luiteors , Job, p. 442
XIIIe s.
Autressi comme on apele bon luiteor, non pas celui qui seit molt de tours de quoi il use po, mais cil qui en un ou deus se travaille diligenment , BRUN. LATINI , Trésor, p. 368
N'est pas bons luitieres, ne fors, Quant Fortune fait ses effors , la Rose, 5903
XVIe s.
Il s'amusoit à voir des combats de lucteurs , AMYOT , Caton, 8
Provenç. luchador, loitador ; du lat. luctatorem, de luctari, lutter. Le vieux français luitiere est un nominatif ; le régime est luteor.