LUTTER

Prononciation : lu-té
Nature : v. n.

1S'exercer ou combattre à la lutte. Lutter avec quelqu'un, contre quelqu'un.
Pour le sable et la boue qui sont dans les lieux où l'on lutte, outre que cela empêche qu'on ne se fasse mal en tombant, cela apprend à se tenir plus ferme en des lieux glissants, et rend les véritables combats plus faciles , D'ABLANCOURT , Lucien, Exerc. du corps.
2Par extension, il se dit de toute espèce de combat. Les deux armées luttèrent avec un égal courage. 3Fig. Combattre, résister. Lutter contre la tempête.
Vous seul, seigneur, vous seul, après quarante années, Pouvez encor lutter contre les destinées , RAC. , Mithr. III, 1
Je luttai quelque temps ; je sentis ma faiblesse , VOLT. , Oedipe, I, 1
Et suspect à moi-même, à moi-même odieux, Ma vertu n'osa point lutter contre les dieux , VOLT. , ib. IV, 1
C'est cet infortuné luttant contre la mort, Qui vers nous tout sanglant se traîne avec effort , VOLT. , Fanat. IV, 4
Il [Corneille] ne luttait pas assez contre les difficultés de la rime, qui est le plus pesant de tous les jougs , VOLT. , Jules César, Observ.
On croit voir [dans des ruines] le champ de bataille où le temps a lutté contre le génie ; et les membres mutilés attestent sa victoire et nos pertes , STAËL , Corinne, VIII, 2
C'est folie de lutter contre sa destinée , P. L. COUR. , Lettre à MM. de l'Académie.
Partout des malheureux, des proscrits, des victimes, Luttant contre le sort ou contre les bourreaux , LAMART. , Méd. I, 14
4Se dit du bélier qui couvre la brebis. XIe s.
À bras se prenent ambesdeus [tous deux] por loitier , Ch. de Rol. CLXXXI
XIIIe s.
Li un sont isnel por courre, li autre sont fort por luitier , BRUN. LATINI , Trésor, p. 373
Contre vent [elle] fait escu d'arbrisseaus, mout i luite , Berte, XXXVII
Si set ele si poi de luite, Que chascun qui contre li luite, La puet abatre au tour premier , la Rose, 5910
Tous jors en ung moment demore Cis jors [l'éternité] qui ne puet anuitier, Tant sache à li la nuit luitier , ib. 20210
XIVe s.
L'en loe un fort homme quand il lite bien ou quand il jouste bien , ORESME , Eth. 28
XVIe s.
Puis s'en alla au parc des exercices, là où il se despouilla, oignit et lucta , AMYOT , Arat. 7
Des productions d'esprit qui luictent les plus artistes productions , MONT. , I, 143
Je ne luicte point en gros ces vieux champions là , MONT. , I, 157
Je veux seulement faire luicter ensemble les traicts de cinq poëtes , MONT. , I, 265
Norm. (Valogne) liter ; provenç. lochar, luchar, loitar ; espagn. luchar ; portug. lutar ; ital. lottare ; du lat. luctari, verbe dénominatif de lucta. LUTTER. Ajoutez : - REM. Au commencement du XVIIe siècle, on disait encore luiter, qui est un archaïsme.
De çà, de là luitait mainte troupe rangée , RÉGNIER , Ép. I