LUSTRER

Prononciation : lu-stré
Nature : v. a.

1Donner du lustre à un objet. Lustrer une fourrure.
Il [le lapin] les prend [ses petits] entre ses pattes, il leur lustre le poil, il leur lèche les yeux, et tous, les uns après les autres, ont également part à ses soins , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 128 Lustrer une glace, la rechercher avec le lustroir, après qu'on a achevé de la polir.
2Se lustrer, v. réfl. Rendre lustré son poil. Les chats se lustrent en se léchant. Être lustré. Ce tissu se lustre facilement. XVIe s.
Il faut par long travail se purger et lustrer De nuict en leur fontaine [des Muses] avant que d'y entrer [dans leur temple] , RONS. , 660
Quand ils ont rompu ou frappé trop avant quelque partie d'une statue, ils la polissent et la lustrent puis après , AMYOT , Comm. discerner le flatteur de l'ami, 63
Lat. lustrare, purifier, éclairer, et, par conséquent, lustrer (voy. LUSTRE 1).