LUNULE

Prononciation : lu-nu-l'
Nature : s. f.

1Nom donné aux satellites de Jupiter et de Saturne, qui font l'office d'autant de petites lunes. 2Terme de géométrie. Figure qui a la forme d'un croissant, espace compris entre deux arcs de cercle qui ont la convexité du même côté et qui se coupent. Lunules d'Hippocrate (Hippocrate est un géomètre grec), croissants formés par le demi-cercle construit sur l'hypoténuse d'un triangle rectangle, coupant les deux demi-cercles construits sur les deux côtés de l'angle droit ; la surface de ces lunules est précisément égale à celle du triangle.
Possidonius me dit qu'il peut carrer des lunules du cercle , VOLT. , Memmius, 3e lettre.
3Tache blanche semi-lunaire, plus ou moins grande, qui se remarque en arrière de l'ongle vers le point où sa racine s'enfonce sous le repli de la peau appelé matrice unguéale. 4Espèce de bombyx. Dépression qu'on observe sous les crochets de certaines coquilles bivalves. 5Espèce de boîte ronde, d'or ou de vermeil, qui renferme l'hostie et qu'on place au centre de l'ostensoir. Diminutif de lune.