LUEUR

Prononciation : lu-eur
Nature : s. f.

1Lumière qui n'a pas un plein éclat.
Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants, Entrant à la lueur de nos palais brûlants , RAC. , Andr. III, 8
Il poursuit à la lueur du feu les troupes qui s'enfuient , FÉN. , Tél. XVI
La lueur douce et pure de la lune embellissait son visage , STAËL , Corinne, XIII, 4
[Feux follets] Vous qui trompez par des lueurs perfides Le voyageur charmé dont l'erreur vous poursuit , C. DELAV. , Paria, I, 5
Soudain à leurs regards une lueur rampante En bleuâtres sillons sur la hauteur serpente , V. HUGO , Ball. VIII Fig.
Le reste de lueur qu'il [mon esprit] a paru jeter, S'éteint sous tant de coups qu'on vient de me porter , LEMERCIER , Charles VI, V, 4
2Légère apparence.
Je prie Dieu que les lueurs d'espérance pour une de vos filles [un mariage] puissent réussir , SÉV. , 13 oct. 1675
Il entrevoit les premières lueurs de sa grandeur future [de Jésus-Christ] , MASS. , Pet. car. Tentat.
Pendant ce temps-là, il eut des lueurs de fortune, dont il ne fut point ébloui , D'OLIVET , Hist. Acad. t. II, p. 396, dans POUGENS
À de fausses lueurs vous laissez-vous séduire ? , CRÉBILLON , Catilina, V, 2
Copernic avait eu quelque faible lueur de cette idée [gravitation] , VOLT. , Newt. III, 3
Je vois des singes, des éléphants, des nègres qui semblent tous avoir quelque lueur de raison imparfaite , VOLT. , Traité métaph. ch. 1
Le règne seul de Charlemagne eut une lueur de politesse qui fut probablement le fruit du voyage de Rome ou plutôt de son génie , VOLT. , Moeurs, 17
Ton feu n'est que lueur, ta beauté n'est que fard , A. CHÉN. , Iambes, le jeu de paume.
XIIe s.
Il ne voit plus ne luor ne clarté , Roncisv. 91
XIIIe s.
[La sainte Vierge] Solaux qui le monde enlumine, Lune sanz lueur transitoire , RUTEB. , II, 12
Si cume li soleil le jur Tolt [enlève] as esteiles lur luur , MARIE , Purgat. 1877
Et se dormirent sanz fauser, Tant que li biaus jors parut cler, Qui lor a rendue luor , Ren. 22633
XIVe s.
Une hache portoit qui getoit grant luour , Baud. de Seb. IX, 41
XVIe s.
D'entre eulx plusieurs aveugles du coup du gresil et lueur de la neige , MONT. , I, 262
Berry, lieur (monosyllabe) ; provenç. lugor ; de lucere, luire, par un substantif abstrait formé du radical du verbe. Lucere tient au sanscrit ruc, briller.