LOYALEMENT

Prononciation : lo-ia-le-man ; plusieurs disent loi-ia-le-man
Nature : adv.

D'une manière loyale. Agir, se comporter loyalement.
Je trouvai les archers du grand desterhem qui, munis d'un papier royal, pillaient sa maison [de Zadig] loyalement et avec ordre , VOLT. , Zadig, 17
XIIe s.
Il n'en est plus qui si amt [aime] leaument , Couci, V
Onques Tristans, cil qui but le bruvage, Plus loiaument n'ama sans repentir , VOLT. , XIX
E David li psalmistes, qui nus dit ensement, Ne vit ainc deguerpi nul qui vit lealment Ne nului pain querant de sun engendrement , Th. le mart. 77
XVe s.
Ceux là le servirent loyaument , COMM. , VIII, 14
XVIe s.
Ilz la garderent aussi loyaument et aussi fidelement comme si c'eust esté leur propre païs , AMYOT , Timol. 23
Ilz attendirent loyaulment et de bonne foi sans se bouger, jusqu'à ce qu'ils eussent achevé , AMYOT , Marcel. 3
Loyale, et le suffixe ment. Dans loialment ou loiaument, qui est la même chose, loial est au féminin, comme l'est en latin legalis.