LOS

Prononciation : lô ; l's se lie : lô-z aux dames
Nature : s. m.

Vieux mot qui signifie louange.
Qui leurs vers à ton los ne peuvent égaler , RÉGNIER , Sat. I
La liberté, les bois, suivre leur appétit, C'était leurs délices suprêmes : Tous renonçaient au los des belles actions , LA FONT. , Fabl. XII, 1
Vendôme, consentez au los que j'en attends [de mes vers] ; Faites-moi triompher de l'envie et du temps , LA FONT. , Phil. et Baucis.
Puisse le tout, ô charmante Philis [Champmeslé], Aller si loin que votre los franchisse La nuit des temps.... , LA FONT. , Belph.
La vérité est que j'en dis mon avis sur la visite qu'il m'avait forcé de faire et du los que j'en recevais , SAINT-SIMON , 226, 31
Ô Catinat, quelle voix enrhumée De te chanter ose usurper l'emploi ? Mieux te vaudrait perdre ta renommée, Que los cueillir de si chétif aloi , J. B. ROUSS. , Épigr. I, 28
Los aux dames ! Au roi los ! Vois les flammes Du champ clos , V. HUGO , Ball. 12
XIe s.
En douce France en perdreie mon los , Ch. de Rol. LXXXI
XIIe s.
Hui perdra Charles de son los grant person [portion] , Ronc. 59
E sacrefierent sacrefiement de salu e de louz , Machab. I, 4
Mais se je ai le los [approbation] de mes con seilleors , Saxons, XXVII
Et quant m'aurez mortelment deguerpi [abandonné], Jà n'i croistra vos los ne vos honors , Couci, VII
XIIIe s.
Et là [en la terre sainte] doit on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor Et prix et los et l'amour de s'amie , QUESNES , Romanc. p. 93
Hom puet or paradis avoir Ligierement [aisément] ; Diex en ait loux ! Asseiz plus, ce poeiz savoir, L'acheta sainz Pierre et sainz Poulz [Paul] , RUTEB. , 127
Si aurés mès partout le los, Que vous estes lasches et mos [mou], Et que vous creés jangleors , la Rose, 3719
XVe s.
Ne jamais ne luy semble que il ait assez faict, quelque bien que il face, pour avoir acquis los de vaillance et prouesse , Bouciq. I, 14
XVIe s.
Le plus grand los que l'on done aux Gracques , AMYOT , les Gracques et Agis et Cléom. 1
Tel a bon los qui l'a à tort ; tel l'a mauvais qui n'en peut mais , COTGRAVE ,
Ou, si voulez, à payer ce sera Quand vostre los et renom cessera , MAROT , Ép. au roy.
Provenç. laus, lau ; anc. espagn. laude ; ital. laude, lode ; du lat. laus, laudis, louange. D'après Corssen, laudis offre le radical clut, qui est dans in-clut-us, et qui se rattache au sanscrit çru, entendre ; le c serait tombé.