LOQUE

Prononciation : lo-k'
Nature : s. f.

Pièce d'une étoffe, d'une toile usée et déchirée. Ses vêtements tombent en loques.
Ma pièce de blonde est en loques , J. J. ROUSS. , Hél. V, 14 Terme de jardinage. Palisser à la loque, attacher les branches d'un espalier avec des morceaux de vieux linge, afin de ne pas endommager les bourgeons.
XVe s.
Nul, tant fust grand, ne prince ne aultre ne mesme le comte ne sa maisnie, n'y prindrent oncques loque , CHASTELAIN , Ducs de Bourg. III, 59
Anc. haut allem. loc, chose pendante ; scandinave, lokr ; allem. mod. Locke, boucle de cheveux. Un des noms vulgaires de la douce-amère, et, dans quelques cantons, de la carline acaule. Maladie des ruches qui détruit les abeilles. Terme de pêche. Harengs loqués, ceux qui ont reçu un coup de dent des chiens de mer ou autres animaux marins.