LONGTEMPS

Prononciation : lon-tan
Nature : adv.

1Pendant un long espace de temps. Le bruit dura longtemps.
Seigneur, le roi s'ennuie, et vous tardez longtemps , CORN. , Nicom. III, 7
N'a pas longtemps, de Rome revenait Certain cadet.... , LA FONT. , Coc.
Iphigénie encor n'y sera pas longtemps , RAC. , Iphig. II, 6 Dès longtemps.
Dès longtemps elle hait cette fermeté rare Qui rehausse en Joad l'éclat de la tiare ; Dès longtemps votre amour pour la religion Est traité de révolte et de sédition , RAC. , Ath. I, 1
Tu n'as point appris à connaître Dès longtemps, quels sont les Français ; Tu veux encor faire renaître Et tes malheurs et leurs succès , MALFIL. , le Fort de Saint-Philippe
Depuis longtemps. Je ne l'ai pas vu depuis longtemps.
Les dieux depuis longtemps me sont cruels et sourds , RAC. , Iphig. II, 2
De longtemps. Je ne le verrai de longtemps.
Le juge, instruit de leur malice, Leur dit : je vous connais de longtemps, mes amis , LA FONT. , Fabl. II, 3
Pendant longtemps. Ils ont parlé pendant longtemps. Pour longtemps. Les voilà séparés pour longtemps.
2Substantivement, longtemps, un longtemps.
Un longtemps, sans parler, je regorgeais d'ennui , RÉGNIER , Sat. X
Qu'on doit se regarder soi-même un fort longtemps, Avant que de songer à condamner les gens , MOL. , Mis. III, 4
J'ai passé longtemps de ma vie à croire qu'il y avait une justice , PASC. , Vrai bien, 6, édit. FAUGÈRE Aujourd'hui, dans cet emploi, on écrit long temps en deux mots. Et en effet longtemps n'est pas autre chose qu'un substantif avec son adjectif écrit en un seul mot, et employé adverbialement avec les verbes et les adjectifs.
XIe s.
Mult bons vassals vous a long tens tenue [Durandal] , Ch. de Rol. CLXVIII
XIIe s.
Où il a guerroié ton lignage long tanz , Sax. V
XIIIe s.
Comment pourrions-nous estre si lonc temps departi [séparés] ? , Berte, LXXI
XIVe s.
Et nul ne puet [peut] demourer par long temps avecques home triste , ORESME , Eth. 237
XVe s.
Et en demeura un long temps en grand danger , FROISS. , II, II, 2
XVIe s.
Nous voyons qu'il n'y a rien eu de long temps plus commun que ceste outrecuidance , CALV. , Instit. 1008
Il laissa une posterité qui depuis a flory longtemps au païs , AMYOT , Cimon, 1
Long, et temps.