LOGOGRAPHE

Prononciation : lo-go-gra-f'
Nature : s. m.

1Nom donné chez les Grecs, de Cadmus de Milet jusqu'à Hérodote, aux premiers prosateurs qui furent en même temps les premiers historiens. 2Celui qui a composé un glossaire. 3Le Logographe, titre d'un journal, grand in-folio, qui rendait un compte détaillé des séances législatives (1791-1792). 4Celui qui écrit aussi vite que la parole. On dit plutôt sténographe. En grec, terme dérivé de récit réel, par opposition à légende poétique, et verbe grec signifiant écrire. LOGOGRAPHE. Ajoutez : 5À Athènes, rhéteur qui composait des discours, des plaidoyers pour un autre.
On lira d'ingénieuses conjectures sur le soin que devait s'imposer le logographe d'apprendre lui-même à son client comment débiter le discours qu'il lui fournissait , G. PERROT , Rev. critique, 16 déc. 1876, p. 380