LITHARGE

Prononciation : li-tar-j'
Nature : s. f.

Ancien nom du protoxyde de plomb demi-vitreux. On recommande l'emploi de la litharge pour fixer les barres de fer dans la pierre, de préférence au soufre, au plomb, etc.
La falsification des vins aigres se fait avec de la litharge , J. J. ROUSS. , Ém. III Litharge d'or, d'argent, litharge dont la couleur approche de celle de l'or, de l'argent.
XVIe s.
La litharge d'argent ne donne tant belle couleur aux emplastres que la litharge d'or , PARÉ , XXV, 27
Lat. lithargyrus, d'un terme grec qui est dérivé de deux mots traduits par pierre et argent.