LITEAU

Prononciation : li-tô
Nature : s. m.

1Nom de raies colorées vers les extrémités de certaines nappes et serviettes de linge uni. Des serviettes à liteaux bleus. Les fabricants sont tenus de revêtir les étoffes.... des lisières, liteaux ou entre-bats indiqués par ledit tableau, Lett. pat. 22 juillet 1780, art. 4. 2Toiles rayées de blanc et de bleu, qui se fabriquent en divers lieux d'Allemagne, pour le commerce des Indes occidentales. 3Terme de métallurgie. Tringles de bois qui soutiennent le fond d'un soufflet. 4Terme de menuiserie. Tringle de bois fixée à un mur, soit pour porter une tablette, soit pour servir d'appui à une cloison. Ce paraît être une autre forme de listel ; en ce cas, il devrait s'écrire lîteau, comme, dans le Berry, lître ou lîte, qui signifie petite largeur de mousseline. 1. LITEAU. Ajoutez : - HIST. XIIIe s.
Que li maistres n'aient ne portent aulne, verge ne mesure sur les draps de ville, se le seing de la ville de Reims que on dict le litel n'y est , VARIN , Archives administ. de la ville de Reims, t. I, 2e partie, p. 1074 (1292)
Terme de chasse. Lieu où le loup se repose pendant le jour. Dérivé de lit.