LIQUIDE

Prononciation : li-ki-d'
Nature : adj.

1Qui coule et tend toujours à se mettre de niveau. Les substances liquides. Métal liquide, métal en fusion. En poésie, le liquide empire, la plaine liquide, la mer.
Cependant sur le dos de la plaine liquide , RAC. , Phèd. V, 6
Le liquide élément, l'eau.
Deux seaux alternativement Puisaient le liquide élément , LA FONT. , Fabl. XI, 6
2Il est quelquefois opposé à épais, à qui ne coule pas. Cette encre n'est pas assez liquide. Ce breuvage est trop épais, il n'est pas assez liquide. Confitures liquides, conserves, gelées, confitures qui sont dans du sirop.
Car de tous mets sucrés, secs, en pâte, ou liquides, Les estomacs dévots furent toujours avides , BOILEAU , Sat. X
3En parlant de bien et d'argent, net et clair, qui n'est point sujet à contestation. Il lui reste dix mille écus de bien clair et liquide.
Quarante mille écus d'argent sec et liquide, De la succession voilà le plus solide , REGNARD , Légat. II, 8
Cependant, avec toute son expérience, il dissipait ce que nous avions de plus liquide , LESAGE , Guzm. d'Alf. VI, 3 En matière de dettes, la compensation ne doit se faire que de liquide à liquide, c'est-à-dire d'une somme liquide à une autre qui le soit aussi.
4Terme de grammaire. Consonnes liquides, les consonnes l et r, parce qu'elles se joignent aux autres avec une grande facilité, et coulent pour ainsi dire. Substantivement. Une liquide. Les deux liquides. 5S. m. Substance liquide. Les solides, les liquides et les fluides. Les liquides du corps humain. 6Boisson spiritueuse, acide ou fermentée. Droits sur les liquides. Les liquides taxés. Les liquides, partie de l'administration des contributions indirectes qui concerne l'impôt sur les liquides. 7Service des liquides, se dit des employés chargés de distribuer les liquides aux soldats, et des équipages qui transportent ces liquides. On dit aussi elliptiquement : Il est dans les liquides. Un employé des liquides. 8Terme de médecine. Boisson ou aliment liquide, tels que le lait, le bouillon, les consommés, etc. Couper le lait avec un autre liquide. XIVe s.
Faire incision pour traire humours liquides ou boe [pus] , H. DE MONDEVILLE , f° 100, verso.
XVe s.
Et sont les dictes liquides, comme l, m, n, r, qui font la sillabe brieve , E. DESCH. , Poésies mss. f° 396, col. 2
XVIe s.
Compensation n'a lieu, si la dette n'est liquide et par escrit , LOYSEL , 705
Usez hardiment de l'adjectif substantivé, comme le liquide des eaux, le vuyde de l'air, etc. , DU BELLAY , I, 32, verso
Ravy parmi l'air liquide Le grand prophete voloit , LOYSEL , II, 47, verso.
Ceulx qui se trouverent avoir de revenu annuel jusques à la quantité de 500 minots, et au dessus, tant en grains qu'en fruicts liquides , AMYOT , Solon, 30
1. LIQUEUR, LIQUIDE., Autrefois on appelait liqueur toute substance liquide ; c'est ainsi que Pascal a écrit un livre de l'équilibre des liqueurs ; nous dirions aujourd'hui des liquides, c'est le terme générique ; liqueur ne s'emploie que pour certains liquides déterminés. 2. LIQUIDE, FLUIDE., Tout liquide est fluide ; mais tout fluide n'est pas liquide. Fluide s'applique aussi au gaz, tandis que liquide ne se dit que des corps qui restent comme l'eau dans le vase où on les met. Provenç. liquid ; catal. lliquid, espagn. et ital. liquido ; du lat. liquidus (voy. LIQUEUR).