LINTEAU

Prononciation : lin-tô
Nature : s. m.

1Pièce de bois, de pierre, ou même de fer, placée en travers au-dessus de l'ouverture d'une porte ou d'une fenêtre. 2Terme de serrurerie. Bout de fer placé au haut d'une porte ou d'une grille pour recevoir les tourillons. 3Terme de fortification. Traverse sur laquelle sont fixés les pieux d'une palissade à 4m, 30 au-dessus du sol. XIIIe s.
Quant vos devez issir de l'uis.... Ançois [avant] que vous ailliez avant, De vostre pié destre devant Fetes trois croiz sor le lintel , Ren. 7663
XVe s.
Le quel Roland de son espée frappa ung cop après icellui Jehannin ; du quel cop il assena le licteau de la maison, en la quelle le dit Jehannin se sauva , DU CANGE , lintellus.
Avecques ce tirerent d'un autre pan de mur ung luyteau ou couverture de huis , DU CANGE , ib.
Bas-lat. lintellus ; espagn. lintel, dintel ; d'un latin fictif limitellus, diminutif de limes, limite. Cette étymologie est donnée par Diez, et il la confirme par l'espagnol linde, limite, du latin limitem ; provenç. lindar, seuil, du latin limitaris.