LINOMPLE

Prononciation : li-non-pl'
Nature : s. m.

Ancien nom du linon.
Les zéphyres avaient détourné de dessus son sein une partie du linomple qui le couvrait , LA FONT. , Songe de Vaux.
XVIe s.
Ils s'estoyent apprestés à fendre du couteau L'estamine ninomple [lisez linomple] et la tendrette peau , D'AUB. , Tragiques, éd. L. Lalanne, p. 224
Est-ce un dérivé du bas-lat. liniuncula, étoffe de lin ?