LIGNAGER

Prononciation : li-gna-jé ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais
Nature : s. m.

1Terme de jurisprudence. Celui qui est du même lignage. 2Adj. Usité seulement dans cette locution : retrait lignager, action par laquelle un parent du côté du vendeur pouvait reprendre, dans un délai fixé et sauf remboursement, l'héritage vendu.
Le retrait lignager rendra aux familles nobles les terres que la prodigalité d'un parent aura aliénées , MONTESQ. , Espr. V, 9
XVIe s.
Celui qui prend les meubles et acquets paie les dettes : les propres demeurant francs et quittes aux parents lignagers , LOYSEL , 329
Retrait seigneurial et conventionnel est cessible ; le lignager non, si ce n'est à un lignager , LOYSEL , 423
Lignage 2.