LIEUR, EUSE

Prononciation : li-eur, eû-z'
Nature : s. m. et f.

1Celui, celle qui lie des bottes de foin, de gerbes de blé, etc. 2Adj. Chenilles lieuses, chenilles qui réunissent les feuilles des arbres en paquets, pour se construire des nids. Substantivement.
L'art des lieuses est en général le plus simple : il consiste à lier avec des fils de soie plusieurs feuilles, à en former un paquet au centre duquel est la loge du petit ermite , BONNET , Contempl. nat. XII, 7
XVIe s.
Le peu ou le trop estraindre, ne procede tousjours de la main du lieur, ains le plus souvent de la vertu du lien, se resserrant ou se laschant à mesure qu'il se desseche , O. DE SERRES , 804
Lier ; provenç. liador ; ital. legatore. LIEUR. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Les lieurs de draps , Rec. des monum. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 188