LIESSE

Prononciation : li-è-s'
Nature : s. f.

Terme vieilli. Allégresse. Notre-Dame de Liesse.
Aux noces d'un tyran tout le peuple en liesse Noyait son souci dans les pots , LA FONT. , Fabl. VI, 11
Voyez les liesses, les transports, les chants de cette cité triomphante , BOSSUET , Sermons, Danger des plaisirs des sens, 2
Aux premières nouvelles de son apparition [du boeuf Apis], tous les Égyptiens en liesse mirent leurs plus beaux vêtements , P. L. COUR. , Trad. d'Hérodote.
XIIIe s.
Lors s'en issirent et alerent encontre leur amis, si menerent grant liesce li uns aus autres , VILLEH. , CLXII
Jolis, gais et plains de leesce , la Rose, 107
XVe s.
....La gloire et joye de soubtil et bon entendement precelle toutes autres leesses , CHRIST. DE PISAN , I, 13
Ne doit trop hault chanter qui au cueur a liesse ; Aulcune fois peu dure , Perceforest, t. II, f° 16
XVIe s.
Ils appelloient Antonius en leurs cantiques Bacchus pere de liesse, doulx et bening , AMYOT , Anton. 27
Berry, guiesse ; provenç. leticia ; ital. letizia ; du lat. laetitia, de laetus, joyeux (voy. LIE 2).