LIEN

Prononciation : li-in
Nature : s. m.

1Ce qui sert à lier. Un lien de paille, de jonc, d'osier.
Des liens suspendus aux rameaux d'un vieux chêne Nouaient les pieds sanglants d'un enfant malheureux , M. J. CHÉN. , Oedipe roi, IV, 3 En agriculture, les liens sont de paille ou d'osier servant à lier les gerbes ou à botteler le foin.
2Au plur. Particulièrement, la corde ou chaîne dont un prisonnier est attaché.
Resserré loin de nous, blanchi dans ses liens, [il] Gémit dans un cachot, privé de la lumière , VOLT. , Zaïre, II, 1
Elles [les lois] auront permis qu'aux yeux des citoyens Votre fille ait paru dans d'infâmes liens , VOLT. , Tancr. IV, 6 Fig. Briser ses liens, sortir de captivité.
Mais ce même héros, pour briser ses liens, Voudra-t-il qu'on s'abaisse à ces honteux moyens ? , VOLT. , Zaïre, II, 1
Fig. Des liens de fleurs, des choses agréables, charmantes qui enchaînent, obligent.
Donner le change à nos passions par le goût des belles connaissances, c'est enchaîner les amours avec des liens de fleurs , J. J. ROUSS. , Lett. à la duchesse de Portland, 3 sept. 1766
3Moyen d'attache pour fixer un animal. Terme de chirurgie. Nom donné aux cordes et rubans de fil, qui servent à fixer un bandage. 4Fig. Tout ce qui enchaîne, contraint, met dans la dépendance. Il est dans les liens d'une femme peu estimable. Il trouve ses liens bien doux.
Ma cour fut ta prison, mes faveurs tes liens , CORN. , Cinna, V, 1
On ne sent pas son lien, quand on suit volontairement celui qui entraîne ; mais, quand on commence à résister et à marcher en s'éloignant, on souffre bien , PASC. , Lett. à Mlle de Roannez, 4
Par combien de liens était-il retenu dans l'erreur ! , FLÉCH. , Duc de Mont.
.... Ô jour épouvantable, Où la mort saisira ce fortuné coupable, Tout chargé des liens de son iniquité , J. B. ROUSS. , Odes sacrées.
J'ai traîné les liens de mon indigne vie, Tant qu'un peu d'espérance a flatté ma patrie , VOLT. , M. de Cés. II, 4
Sensible à l'amitié, il la cultivait avec soin, mais il la voulait modérée ; il en chérissait les liens, il en aurait redouté la chaîne , MARMONTEL , Mém. X Fig. Traîner son lien, n'être pas tout à fait échappé d'un danger, affranchi d'une passion, délivré d'une mauvaise affaire. N'est pas échappé qui traîne son lien, se dit d'un homme qui n'est pas tout à fait échappé de quelque mauvaise affaire. Lien religieux, lien contracté par ceux qui sont dans les ordres sacrés, ou qui ont fait des voeux monastiques. En matière criminelle, être dans les liens d'un décret, d'un mandat d'arrêt, se dit d'une personne contre laquelle un décret, un mandat a été décerné.
5Fig. Tout ce qui attache et unit.
Une philosophie Qui déclare la guerre au conjugal lien, Et vous traite l'amour de déité de rien , MOL. , Princ. d'Él. I, 2
L'exemple de la mort des martyrs nous touche, car ce sont nos membres ; nous avons un lien commun avec eux , PASC. , Pens. XXIV, 22, éd. HAVET.
Mme de la Fayette me mande qu'elle a vu M. d'Aix, qui ne se peut taire sur votre mérite ; elle croit que vous êtes le vrai lien de cet archevêque avec tous les Grignans , SÉV. , 25 mai 1689
Saint Jérôme, qui était comme le lien de l'Orient et de l'Occident , BOSSUET , Déf. de la trad. et des saints Pères, VIII, 20
Moi que je doive mon affection à cet homme qui la rejette, à cet homme qui a rompu le premier tous les liens qui nous unissaient.... , BOSSUET , Sermons, Charité fratern. I
Princesse, le digne lien des deux plus grands rois du monde, pourquoi leur avez-vous été si tôt ravie ? , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Les bienfaits sont le lien de la concorde publique , BOSSUET , Hist. III, 3
Rompant tous les liens par lesquels nous tenons à nous-mêmes , BOSSUET , Lett. 32
Attachée au saint-siége par les liens de paix, de charité et d'obéissance, elle savait que tout fidèle doit captiver son entendement , FLÉCH. , Dauphine.
Mais, n'étant point unis par un lien si doux [le mariage], Me puis-je avec honneur dérober avec vous ? , RAC. , Phèdre, v, 1
Si une fois vous rompez l'unique lien de la charité , FÉN. , Tél. XX
Votre antipathie envers la personne qu'un lien sacré vous a unie , MASS. , Carême, Confess.
Ils [les grands] sont le lien des peuples avec le souverain , MASS. , Pet. carême, Hum.
Il est certain, puisque tous les hommes vivent en société, qu'il y a dans leur être un lien secret par lequel Dieu a voulu les attacher les uns aux autres , VOLT. , Phil. Newt. I, 6
6Liens du sang, la parenté qui unit les membres d'une famille.
Les liens du sang, les intérêts de la fortune , MASS. , Carême, Conf.
Les liens du sang ne forment pas toujours ceux de l'amitié, et ne prévalent jamais contre l'ambition , DUCLOS , Oeuv. t. III, p. 189 Terme de jurisprudence. Double lien, relation existant entre ceux qui sont à la fois parents du côté du père et du côté de la mère. Lien simple, parenté entre frères et soeurs qui ne sont pas nés du même père ou de la même mère.
7Terme de marine. Bande de fer qui entoure le gouvernail, etc. Fosse aux liens, soute que l'on nomme plus souvent fosse aux lions. 8Terme de construction. Pièce de bois placée obliquement dans l'angle formé par deux pièces déjà assemblées, afin de les relier plus fortement. Lien pendant, pièce de bois inclinée, qui sert à consolider le garde-fou d'un pont en charpente. 9Terme de vitrier. Petit morceau de plomb qui lie la verge de fer le long d'un panneau, et qui pose sur le châssis. Nom que les vitriers donnent à un paquet de six tables de verre blanc. Chaque ballot de verre blanc contient vingt-cinq liens. Le ballot de verre de couleur n'en contient que douze et demi et trois tables à chacun. 10Terme d'alchimie. Liens des philosophes, se dit des matières qui contiennent les esprits. XIIe s.
Car entre nos e Franceis toz [elle] Nos ert [sera] liem d'amor e noz [noeud], Senz rompre mais, senz desnoer , BENOIT , II, 6391
Delivres et delloiez [délié] des loiens de ceste vie , Job, p. 465
XIIIe s.
Li fil [les fils] sont lien qui lient mari et moiller ensemble en une amor, por ce que li filz est li communs biens d'ambedeus [de tous deux] , BRUN. LATINI , Trésor, p. 316
XIVe s.
Qu'il te plaise encliner ton courage au lien de mariage , Ménagier, I, 6
XVe s.
Si se douta [Piètre du Bois] trop fort et imagina que, quelques liens de paix ni d'accord qu'il y eust, il convenoit que il y mist la vie , FROISS. , II, II, 101
XVIe s.
Il sembloit qu'il avoit besoing de plus estroit lien et de plus grande seureté , AMYOT , Anton. 38
Une autre piece d'artillerie de mestal, emmanchée en bois, à trois lians de fer, dans JAUBERT, Gloss. à meschant chien court lien, et à rude chien dur lien , COTGRAVE ,
Berry et haute Normandie, lian ; wallon, loien ; provenç. liam ; catal. lligam ; port. ligame ; ital. legame ; du lat. ligamen, de ligare, lier.