LIBRAIRIE

Prononciation : li-brê-rie
Nature : s. f.

1Autrefois, bibliothèque. La librairie du Louvre, du temps de Charles V.
Henri IV dit à Casaubon qu'il voulait qu'il eût soin de sa librairie , COLOMIÈS , Mélanges hist. dans RICHELET Maître de la librairie, se disait du bibliothécaire du roi.
2Aujourd'hui, boutique, magasin d'un libraire. Il y a plusieurs librairies dans cette ville. 3Profession de libraire, commerce des livres. La librairie de Paris. On ne trouve pas ce livre dans toute la librairie. L'ensemble des libraires. Délégué de la librairie de Paris. XVe s.
Et s'en allerent en grand tumulte au college de Navarre, et là pillerent et robberent ce qu'ils trouverent, excepté la librairie , JUVÉNAL DES URSINS , Charles VI, 1418
XVIe s.
Ceulx desquels la suffisance [le mérite] loge en leurs sumptueuses librairies , MONT. , I, 144
Comment Pantagruel vint à Paris, et des beaux livres de la librairie de St-Victor , RAB. , II, 7
Provenç. libraria ; catal. llibreria ; espagn. libreria ; portug. livraria ; ital. libreria ; du lat. libraria, qui vient de liber, livre, s. m.