LESSIVE

Prononciation : lè-si-v'
Nature : s. f.

1Dissolution alcaline qui sert à blanchir le linge, et que l'on prépare en faisant passer de l'eau chaude sur un lit de cendre de bois neuf ou sur un lit de soude. Couler la lessive. Mettre du linge à la lessive. Linge blanc de lessive.
[Draps de lit] Blanchis en un civet, non dans une lessive , RÉGNIER , Sat. X Bonne lessive, forte lessive, eau bien chargée, fortement chargée d'alcali. Fig. Faire la lessive du Gascon, retourner son linge. Fig. et familièrement. Lessive, perte considérable au jeu.
Saint-Adon, capitaine aux gardes, à force de lessives, avait vendu sa compagnie , SAINT-SIMON , 157, 51
Puisque vous savez mes fredaines de Forges, il faut bien vous avouer que j'ai perdu près de cent louis au pharaon, selon ma louable coutume de faire tous les ans quelque lessive au jeu , VOLT. , Lett. Mme de Bernières, sept. 1722
Je devine que M. de Valmont ou M. Dorsain ont joué et fait sans doute quelque lessive , GENLIS , Théât. d'éduc. les Faux amis, II, 9
2Action de lessiver, de couler la lessive. Ce linge ne sera tout à fait blanc qu'après plusieurs lessives. 3Le linge qui doit être mis à la lessive, ou qui a été mis à la lessive. Ma lessive est prête à mettre dans le cuvier. J'ai donné une lessive à laver. 4Fig. Usage d'eaux purgatives, sudorifiques, etc. qui sont censées nettoyer le corps comme la lessive fait le linge.
C'est pour faire une dernière lessive que l'on m'a principalement envoyée [à Vichy].... c'est comme si je renouvelais un bail de vie et de santé , SÉV. , 28 mai 1676
5Lessive des savonniers, dissolution de soude caustique dans l'eau contenant environ trois parties de soude sur huit d'eau servant à faire le savon ; de là son nom. 6Eau rendue détersive par de la cendre ou quelque autre matière convenable. On fait une sorte de lessive aux olives pour en ôter l'amertume. 7Dans les usines à sucre, nom d'une chaudière dans laquelle on chauffe très fortement le liquide. 8Terme de chimie. Opération qui consiste à faire passer plusieurs fois de l'eau chaude ou froide sur des matières dont on veut extraire les parties solubles. 9Ancien terme de teinture. Lessive de sang ou potasse ammoniacale, noms d'une préparation qui servait à la fabrication du bleu de Prusse. Sel neutre tiré de la lessive de sang, nom donné par Scheele à ce qui fut depuis nommé prussiate de potasse. À laver la tête d'un More, la tête d'un âne, on perd sa lessive, on ne perd que sa lessive (voy. LAVER). XVIe s.
La chaux vive sera esteinte en un sceau de lexive de barbier , PARÉ , XXV, 32
Ont accomparé la medecine à une lecive, en ce que, tout ainsi que la lecive nettoyoit bien le linge, le rendoit beau et blanc, aussi la medecine purgeoit nostre corps , CHOLIÈRES , Contes, t. I, Matin. II, p. 48, dans POUGENS
Provenç. lissiu, leissiu ; catal. llexiu ; espagn. lejia ; ital. lissio, lisciva ; du lat. lixivium ou lixivia, lessive. D'après Nonius, lixa est le nom ancien de l'eau, et lix le nom de la cendre ou de l'eau mêlée à de la cendre. Lixivium vient de lixa, lix.